La CFDT vous informe n°23 - CE DMSMO du 13 juillet 2017

Déclaration des élus CFDT au CE DMSMO sur la situation de la direction de l'Indemnisation

Les élus et représentants de la CFDT souhaitent vous alerter sur la situation extrêmement préoccupante dans laquelle se trouvent les services Indemnisations Incapacité/Invalidité des contrats collectifs et traitement des rentes au terme.

Depuis plusieurs mois nos collègues qui travaillent au sein de ces services font face à une surcharge de travail dont l’ampleur non identifiée au bon moment les a conduit à présent dans une impasse : des stocks d’affaires à traiter très conséquents et des délais de traitement qui dépassent toute logique et toute compréhension.

Point n°2 : Information/consultation sur le projet de délégation de la gestion des sinistres Protection Juridique du contrat Groupe LCL

L'objectif de l'Entreprise étant de mettre autant que faire se peut de la protection juridique dans un maximum de contrat à destination des particuliers, il faut aussi qu'elle optimise la gestion des contrats qu'elle a déjà en gestion.

Le service a déjà mis en place un nouveau mode de fonctionnement depuis janvier 2017 via la séparation du temps dédié au téléphone du temps dédié à la gestion des dossiers par la création d'un front téléphonique.

Selon la Direction, afin d'accompagner le développement de la Protection Juridique et les enjeux à venir, le service gestion de sinistres de la Protection Juridique doit être en mesure de traiter la hausse du volume des déclarations de sinistres générées essentiellement par les options des contrats auto et MRH.

Ainsi en 2016, ce service a géré 18 800 déclarations de sinistres et 40 500 dossiers sont actuellement en cours de gestion.

Il est constaté une hausse du nombre de déclarations de sinistres de 4% sur 2016 qui se confirme déjà sur le premier trimestre 2017 dans les mêmes proportions. Cette tendance à la hausse tend à perdurer et à s'accentuer au regard du plan de développement commercial affiché par l'Univers Clients Particuliers.

Le projet envisagé consiste à déléguer la gestion des sinistres protection juridique issus du contrat en "run-off" du Crédit Lyonnais dont le volume est suffisamment important pour que cette délégation permette d'absorber l'activité développée et de maintenir une exigence de qualité de service clients. Ainsi il n'y aurait pas d'impact sur les équipes actuelles en terme d'effectifs.

Le contrat est en "run-off" depuis 2013 du fait du rapprochement du Crédit Lyonnais et du Crédit Agricole, ce dernier ayant sa propre compagnie de protection juridique PACIFICA.

Sur les dossiers sinistres actuellement en cours de gestion, un peu moins d'un quart viennent de ce contrat. La délégation concernerait les sinistres actuels et futurs de ce contrat aussi bien sur la partie gestion des sinistres que sur le suivi des dossiers.

Point n°3 : Point sur l'appel d'offre Restauration

L'Entreprise a fait le choix de faire un nouvel appel d'offre pour la restauration de Saint-Denis car cela fait 7 ans qu'un contrat la liait avec la société Sodexo.

Par cet appel d'offre, l'Entreprise souhaite redonner à son offre de restauration du dynamisme et contribuer fortement au bien être et l'équilibre de ses collaborateurs.

Au pilotage pour cet appel d'offre c'est la Direction des Achat et celle de l'Environnement du Travail assistées par un cabinet conseil appelé "Cabinet Interface Restauration". Le CHSCT et la commission restauration qui représentent les salariés sont aussi impliqués dans cet appel d'offre.

Quatre groupes ont été identifiés comme susceptibles de fournir ce type de prestation : Elior, Compass, Api et Sodexo.

L'objectif étant le démarrage avec le nouveau prestataire (ou Sodexo s'il est de nouveau retenu) en avril 2018.

chiffre clef : 3 230 repas servis chaque jour en moyenne dont 370 en vente à emporter dans les Plazza sur les 3 immeubles de Saint-Denis